La Grève Air France, les raisins de la colère … – 29 Septembre 2014

Hits: 2639

Le bras de fer AIRFRANCE.

Petite explication « vue de mon petit cockpit » et compilée à partir d’informations publiques.

La compagnie AirFrance-KLM dispose de 205 Avions pour les vols moyens courriers, une flotte composée de 77 avions appartenant à KLM (modèle exclusif Boeing) et 128 avions AIRFRANCE (modèle exclusif AIRBUS).

Boeing 737 TRANSAVIA
Boeing 737 TRANSAVIA
Airbus A319 AIRFRANCE
Airbus A319 AIRFRANCE

 

 

 

 

 

 

 

 

COMPAGNIE AVION NB SIEGES (max) NOMBRE D’APPAREILS
MARQUE TYPE
AIRFRANCE AIRBUS A321 212 25
AIRFRANCE AIRBUS A320 178 44
AIRFRANCE AIRBUS A319 142 41
AIRFRANCE AIRBUS A318 131 18
KLM BOEING 737-700 132 27
KLM BOEING 737-800 174 45
KLM BOEING 737-900 189 5

La grève que nous avons connu n’a concerné que les pilotes AIRFRANCE, qualifiés exclusivement sur des avions AIRBUS.

Acte 1:
La direction d’AirFrance projetterait d’acheter des avions Boeing pour créer le service TRANSAVIA EUROPE
ce qui :

-> Exclu tous les pilotes d’Air-France puisqu’ils ne sont pas qualifiés sur ces avions
-> Permet d’embaucher de jeunes pilotes à des salaires plus bas (250 emplois annoncés)
-> Résout ainsi l’équation économique d’une offre lowcost

Acte 2:
Cette nouvelle flotte TRANSAVIA, composée exclusivement de BOEING, permet de supprimer les vols actuellement assurés par des AIRBUS
ce qui  :

-> Exclus à l’avenir les pilotes Air-France des rotations TRANSAVIA
-> Permet à la direction d’Air-France de réduire le nombre de vacations des pilotes AF qui ne volerons plus pour Transavia.
-> Et ce qui permet donc d’envisager des baisses de salaires des pilotes AF

Ce dernier point étant sans doute une motivation forte du mouvement.

Je ne partage pas nécessairement le mouvement de grève à cause des “perturbations”  engendrées (l’avion est aussi un outil de travail pour des milliers d’entreprises)  et  la situation financière désastreuse pour Air France, cependant  ces données peuvent éclairer aussi sur quelques raisons de cette grève , une pédagogie totalement absente des médias.

Je rappelle en fin que la formation des pilotes coute un endettement personnel important (le prix d’une maison à rembourser sur une durée bien plus courte qu’un prêt immobilier). Je ne m’aventurai donc pas à discuter de la rémunération qui , du seul point de vue des responsabilités engagées  reste difficilement incontestable.

PE/

Source flotte : Air-France